1982 : l’épure est à l’honneur

L’année précédente, Zappa nous avait concocté trois albums. En cette année 1982, la tension se relâche quelque peu. Le maître ne commercialisera qu’un seul disque où tout devient simple.

Ship Arriving Too Late to Save a Drowning Witch

Que se passe-t-il en cette année 1982 ? Zappa semble avoir mis la pédale douce et ne sort qu’un seul album. La durée courte (34 minutes) et le nombre de morceaux proposés (6) laissent à penser que le moustachu a besoin d’une pause dans son effervescente créativité musicale.

Ship Arriving Too Late To Save A Drowning Witch
Le verso de la pochette

Pour commencer, une pochette sobre, aux traits noirs traversant une pochette blanche. Le graphisme explique le nom de l’album. Une sorcière qui se noie n’est pas sauvée par un bateau venu la secourir. Le bateau, dont on voit l’avant sur la gauche, s’approche de la sorcière dont on ne voit plus que le chapeau sur le trait représentant l’océan.

Pour le ton, Zappa choisit l’humour, son arme favorite. Un des morceaux entrera même au TOP 40 des charts américains. « Valley Girl » inclus un texte dit par la propre fille de Zappa, Moon Unit.

La grande suite compliquée « Drowning Witch » de plus de 12 minutes tire son épingle du jeu au milieu de chansons plus conventionnelles mais tout aussi réussies.

Pour en savoir plus sur cet unique album de l’année 1982, consultez le site frank-zappa.fr pour lire la chronique consacrée à « Ship Arriving Too Late to Save a Drowning Witch« .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s